Les 7 fois où j'ai fait le deuil de mon père.

Mis à jour : mai 4

À l'heure où on se parle, mon père est bien vivant. Il Chauffe encore des Trucks, il écoute The Discovery Channel, quelques émissions de chasse et de pêche, parce qu'il adore ça et ''Taxi-22'' de temps en temps, parce qu'il trouve ça ben drôle! Il écoute aussi les nouvelles, Il aime bien Legault. Selon ses dires, il est exactement ce que le Québec avait besoin et il m'a dit aujourd'hui qu'il voterait pour lui à nouveau sans hésiter.

Je ne sais pas si mon père se rendra aux prochaines élections.

MON 4ÈME DEUIL


Il écoute en reprise la finale de la Coupe Stanley 1993 et les matchs des Nordiques avec le fameux but d'Alain Côté. Ma mère lui prépare ses repas et fait son lavage en haut. De temps en temps, il monte pour le faire lui-même. Mes parents sont séparés depuis 8 ou 9 ans, mais ils cohabitent encore ensemble et je trouve ça dont beau !

Il part son petit feu dans son foyer le matin, il prend sa bière et fume sa cigarette. Il ''taponne'', il ''bisoune'' dans la maison.

La maison que j'ai acheté en 2019.

Cette maison, C'est NOTRE maison, c'est LA maison familiale.

Mes parents l'ont acheté le 24 avril 1989. Je suis née dans cette maison. 30 ans plus tard, jour pour jour, le 24 avril 2019, mon fils Mavrick s'intoxiquait, dans mon appartement de Mirabel ( À lire: La journée la plus longue de ma vie).


Peu de temps après l'incident, je décidais de revenir m'installer à Sherbrooke temporairement pour acheter la maison familiale.

Pourquoi? Par bonté, par charité. On venait de m'accusée de négligence envers mes enfants, j'avais le coeur brisé et il me fallait un projet. Je savais que mon père était tanné de payer l'hypothèque, C'était un stress pour lui.

Il voulait Vendre sans Déménager. La maison avait énormément besoin d'amour, j'avais beaucoup d'amour à donner, beaucoup d'énergie et de temps. C'était donc une situation win/win à l'époque.


Aujourd'hui je me demande si ce n'était pas simplement une façon de préparer son départ...

MON 2ÈME DEUIL


Bref, à l'heure où on se parle, je crois que mon père survit. Il profite du temps qu'il lui reste pour être heureux, tout simplement.

Mon père a un cancer de la peau généralisé. Il vit avec ça depuis presque 10 ans. Quasiment 10 ans à chercher, à voir plusieurs médecins, dermatologues, généralistes, oncologues, name it.

Je me demande... Est-ce que le problème est à la surface ou s'il ne vient pas plutôt de l'intérieur... Vous voulez que je vous le dise, selon moi, ça part d'en dedans. Ça part de ses habitudes de vie. Mon père pleume comme un serpent en ce moment. Ce ne sont pas les crèmes qui te guérirons papa..

Tu dois changer ton mode de vie, ton alimentation, arrêter de fumer et de boire. Bois de l'eau papa, l'eau c'est la vie.


Donc, Il a été diagnostiqué il y a seulement 7 mois. À ce moment-là, il n'avait pas demandé l'espérance de vie aux médecins.

C'est seulement le 24 février 2020 qu'il leur demanda.

Ce 24 février, mon père est venu faire un tour chez moi, à Laval après ses traitements de photophérèses avec Dr Sara-Élisabeth Jean du CUSM de Montréal.

J'étais allé le chercher au Métro Montmorency, autour de 14h00.

J'avais une caisse de 12 Black Label dans ma valise de char, c'est mon moyen de communiquer avec mon père.

On s'est donc pris une bière de route entre le métro et chez moi. Il faisait beau ce jour-là. Gros soleil. Je m'en souviens, mais j'étais maganée... très maganée. J'avais travaillé tard la veille au bar et je m'étais couché très tard, je pense même que j'avais à peine dormi. Je m'en veux aujourd'hui. J'était donc stressé dans l'auto, je combattais mon stress en parlant, en racontant pleins d'anecdotes pour briser le silence, j'étais nerveuse. J'anticipais le fameux moment où il allait me dire: ''T'sé ma puce, j'ai parlé aux médecins''


J'étais nerveuse aussi parce que mon père allait rencontrer mon conjoint pour la première fois. J'étais nerveuse, car je n'étais pas à la hauteur. J'étais maganée. J'avais noyé ma peine dans l'alcool et la drogue.

MON 3ÈME DEUIL


Bref, on arrive à la maison, je lui demande ou il veut s'installer pour son séjour, soit dans la chambre inoccupée de mes gars ou au sous-sol, dans le lit de Jérémy, le fils de mon conjoint.

Il me dit : ''Stress pas la puce on verra.''

Donc on s'installe autour de l'îlot de la cuisine et on commence à discuter de tout et de rien, bière à la main.

Il est 16h00.

J'appelle mon chum, Normand, pour dire qu'on est bien à la maison et qu'on discute père/fille quand mon père me lance soudainement:

'' Dis-y qui achète une caisse de 12 on va en manquer''

Mon prévoyant petit papa pensait à tout.

Normand finit son travail à 17h00, on a donc amplement de temps pour nous avant qu'il arrive.

C'est en discutant de tout et de rien qu'il me lance un : '' Tsé y me reste peut-être juste 2 ans à vivre la ''

DEUIL NON RÉPERTORIÉ


J'entame donc la fameuse discussion sur son espérance de vie.

Il m'explique que les médecins lui ont donné de 2 à 4 ans.

Black out.

Quoi?? Mes enfants n'ont même pas 5 et 6 ans, ils ne sont pas allé à la pêche avec grand-papa encore, ils n'ont pas fait de vélos, de bricolage, de camping, mon plus vieux sait à peine écrire et lire. On est à Laval et lui à Sherbrooke, on est trop loin.

Que faire? Je ne suis pas prête. Il continue de parler, il m'explique la maladie, mais je n'écoute plus. ça devient flou dans mes yeux, je pleure.

MON 5ÈME DEUIL.


C'est en 2017 que j'ai vécu MON 1ER DEUIL

Je croyais dur comme fer que mon père allait mourir, tellement que j'avais fini à la psychiatrie de l'Hotel Dieu de St-jerome. (À lire: Les éléments déclencheurs de ma 1ère psychose)



Aujourd'hui, je suis dans le même état d'esprit. J'ai l'impression que mon père va mourir. J'ai l'impression qu'il me prépare, une fois de plus, à son départ.

MON 6ÈME DEUIL


Qu'est-ce qu'un deuil? Est-ce qu'on peut être préparé à ça?

En ce moment, je me relis et j'ai l'impression d'être en train de lui préparer un hommage. Comme Patrice l'Écuyer et son émission hommage '' Prière de ne pas envoyer de fleurs'' Moi j'ai envie de lui en envoyer des fleurs, mais je ne sais pas quelles fleurs...

Je me relis, je pleure.

Papa, Quelles fleurs veux-tu sur ton cercueil ?

MON 7ÈME DEUIL


Signée : Ta Puce




184 vues

Posts récents

Voir tout

My Book * Coming soon *

J’ai 19 ans. On est le 2 novembre 2008. J’entre dans ce bar rue Wellington à Sherbrooke. Je suis déguisé en Tomb Raider et mon chum, lui, arbore un espèce de cheval gonflable autour de la taille qui l

+1-514-647-2447

©2020 par Claudia in the C.T. Turcotte. Créé avec Wix.com